mercredi 12 janvier 2011

Protéiforme


Mai 2010. Coupe de barbe. Forme de lunettes. Verloc continuait à chercher sa forme finale. Pour cette histoire, et contrairement à tous mes livres précédents, j'ai décidé de dessiner les personnages des dizaines de fois avant d'attaquer les planches, afin de bien les avoir en main, et d'éviter qu'ils ne changent d'aspect en court de récit.

2 commentaires:

  1. Aaah — c'est donc pour pour ça que les personnages n'arrêtaient pas de changer dans "Château de sable"...

    RépondreSupprimer